);

« Apprendre à Apprendre » : Les canaux sensoriels

Je vous invite, petits, moyens et grands, à vous interroger sur vos stratégies d’apprentissage Et plus précisément, je vous invite aujourd’hui à investiguer vos mémoires.

by admin9994

« Apprendre à Apprendre » : Les canaux sensoriels

Je vous invite, petits, moyens et grands, à vous interroger sur vos stratégies d’apprentissage Et plus précisément, je vous invite aujourd’hui à investiguer vos mémoires.

by admin9994

by admin9994

“Apprendre à Apprendre” c’est avant out apprendre à mieux se connaitre afin de gagner en efficacité, en efficience et en confiance !

 

Il s’agit de pendre le temps de remarquer ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins bien quand on apprend, c’est prendre le temps de s’observer,…  Pour cela, il faut prendre des temps de pause afin de se poser les « bonnes » questions. Les coachs appellent ça du « feed back ». Et ça tombe bien, en ce moment si particulier, du temps… on en a plein (ou presque).     😉

 

Avez-vous une mémoire visuelle ou auditive ? La question n’est pas si pertinente que ça malgré notre habitude de la poser.

Tout d’abord, la mémoire utilise l’ensemble de nos sens/nos canaux sensoriels. Nous avons donc tous, tous les types de mémoires (si je puis dire).

Ensuite, il y a principalement 3 types de mémoires utiles dans les apprentissages :

  • la mémoire visuelle
  • la mémoire auditive
  • la mémoire kinesthésique (mise en action)

Enfin, souvent nous privilégions à tort ou à raison dans nos stratégies d’apprentissage un type de mémoire plutôt qu’un autre.

 

Je vous propose un petit exercice que j’utilise beaucoup en coaching scolaire et en PNL :

« Fermez les yeux et remémorez-vous votre dernier déjeuner. Que se passe-t-il ? Qu’es ce qui vous vient à l’esprit ? Quelles images, sons, odeurs, émotions, ambiances, mouvements ? »

Possiblement un peu ou beaucoup de tout ça car la mémoire utilise l’ensemble de nos sens. Vous observez peut être beaucoup d’image et peu de son alors votre mémoire est possiblement principalement visuelle. L’inverse votre mémoire est possiblement plutôt auditive. Principalement des actions, votre mémoire est possiblement plutôt kinesthésique.

 

Vous allez me dire ok c’est bien mais qu’es ce que nous pouvons bien faire de ces informations !

Tout d’abord, vous avez appris à mieux vous connaître et c’est toujours ça de gagné. Ensuite, vous pouvez choisir d’utiliser ces nouvelles informations pour améliorer vos stratégies d’apprentissage.

Par exemple,

Si vous avez principalement une mémoire auditive, faire des fiches c’est très bien mais probablement pas suffisant. Il faudrait les lire à voix haute, les chanter, enregistrer le professeur ou le formateur,…

Si vous avez une mémoire principalement kinesthésique, il est essentiel de surligner efficacement (ça s’apprend), de bouger en apprenant, … Vous pouvez également utiliser les sketnotes.

Si vous avez principalement une mémoire visuelle, faire des fiches, les surligner, utiliser des formes et des couleurs sont essentiels. Il est souvent pertinent de faire des schémas et/ou des cartes mentales.

 

Observez-vous, interrogez-vous, essayer plusieurs techniques afin de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous…  N’hésitez pas à mixer les techniques, nous utilisons tous nos sens pour apprendre donc multiplier les stratégies.

Bien se connaître, bien connaître sa mémoire est précieux et gage de réussite quel que soit notre âge !

Top